Comment fonctionne la cigarette électronique ?

Inventée en Chine, la cigarette électronique est un substitut à la cigarette classique. Elle permet de réduire les risques de maladies liées au tabac. Quel est alors le mode de fonctionnement de la cigarette électronique ? Découvrez ici tout à propos. 

Les différentes parties de l'e-cigarette 

Dans une cigarette électronique, on retrouve systématiquement un atomiseur encore appelé clearomiseur ou cartouche ainsi qu'une box ou tube. Son système peut être scindé en deux parties distinctes. Une première partie de vaporisation et une deuxième partie pour le contrôle et l’alimentation. Mais on peut retrouver un certain nombre d'éléments qui se retrouvent dans la plupart des cigarettes électroniques. Chacune des parties de cet appareil possède une fonction précise quant à la vaporisation du e-liquide. On retrouve souvent, le drip tip, le réservoir, la résistance, la base de la résistance, les boutons de contrôle puis le chipset et son firmware. Cependant, pour être sûr que la cigarette est de bonne qualité, vérifiez ceci

Le fonctionnement 

Il faut savoir qu'il existe une panoplie de modèles de cigarettes électroniques. Néanmoins, le mode de fonctionnement est toujours le même pour toutes les e-cigarettes. Contrairement à la cigarette classique qui produit de la fumée nuisible suite à la combustion, la cigarette électronique produit de la vapeur issue du e-liquide. C'est ce qui a d'ailleurs donné lieu au terme "vapoter" au lieu de "fumer". Le mécanisme de vaporisation de la cigarette électronique est en ce qui le concerne naturellement contrôlé par celui qui fume. 

La vaporisation peut se faire manuellement en appuyant sur le bouton appelé « switch » ou de façon automatique si la cigarette électronique dispose de la capacité de détection dès que le vapoteur inhale. L’utilisation facile de cet appareil est sans doute le principal facteur à l'origine de sa popularité qui ne fait que s'accroître de jour en jour. En effet, les sensations qu'elle procure sont comme celles produites par la cigarette classique. Le fumeur peut aussi conserver le geste auquel il est habitué, et cela, pour plusieurs années.