SARL : Quelles sont les particularités de ce type de société ?

La société à responsabilité limitée est un type de société commerciale. Elle permet aux associés de limiter leurs apports uniquement à leurs montants de cotisation. Comme toute société, elle a un mode de fonctionnement particulier. Voici un article qui aborde quelques spécificités de la SARL.

Les gérants d’une SARL 

Une SARL doit forcément avoir un gérant pour sa gestion. Il est le représentant légal de la société. Dans une SARL, vous avez la possibilité de nommer un ou plusieurs gérants à la fois et il doit s’agir d’une personne physique. Au sein de cette société, ce sont les associés, qui définissent ses modalités de fonctionnement.

En termes de rémunération, le gérant de la SARL peut ou non percevoir une rémunération. La durée de son mandat peut être déterminé ou indéterminé. Cela dépendra des modalités prévues par les associés. Afin d’en savoir davantage sur la gérance d’une SARL, vous pouvez consultez ce site.

Les associés dans une SARL 

Au sein d’une SARL, les associées jouissent de plusieurs droits parmi lesquelles, ceux liés au vote, les droits d’information et les droits financiers.

Pour la prise des décisions, les associées doivent les prendre collectivement. Cependant, le quota devra être défini en fonction de la nature des décisions (à l’assemblée Générale ordinaire ou extraordinaire). Pour les modifications de statuts, changement de dénomination d’objet social ou pour toute augmentation de capital, les associés doivent participer à cette prise de décision.

En cas de liquidation d’une part, l’associé concerné doit avoir l’accord des autres pour poursuivre la réalisation de ces cessions.

Les avantages de la SARL 

Plusieurs avantages sont liés aux créateurs d’une SARL. En disposant d’une SARL, les associées jouissent d’une protection personnelle sur leur patrimoine. De plus, la loi donne un encadrement large à toute société à responsabilité limitée. Cela procure un encadrement sécurisé pour les associés.

Par ailleurs, les gérants majoritaires de la société intègrent la sécurité sociale des travailleurs indépendants. Ainsi, ils jouissent d’une protection moins coûteuse que ceux vivant sous le régime général. Pour finir, en matière d’imposition des bénéficiaires, ces derniers ont le choix entre une imposition, faite sur la société ou une imposition faite directement en leur nom.